• Le chant des Emigrants

     

    Ami entends –tu le cri des assiégés de Calais ? Ami, entends-tu le bruit sourd de ceux qui se sont mis en marche, ceux qui vont à leur rencontre, ceux qui abandonnent toits et champs, bureaux ou usines, loisirs et routine pour leur tendre la main ? Tout un peuple s’est mis en mouvement venu des profondeurs du pays, un large part de l’Europe généreuse pour les délivrer des partis figés, rancis de préjugés, à l’égard des enfermés, les parqués dont on ne veut nulle part sinon les faire tourner en rond . De partout la volonté de rejoindre Calais se fait jour. Calais devient l’emblème de l’esprit de fraternité et solidarité. Parmi ces bénévoles il y avait ceux qui proclamaient ni Dieu ni maître, se disaient bleus et rouges ou d’autres couleurs , ceux qui chantaient « Allons, enfants de la patrie », ceux qui entonnaient une Internationale des damnés de la terre, ou d’autres criaient « Allah est grand »; ceux qui pardonnaient les offenses et donnaient leur pain quotidien, ceux qui aimaient la république généreuse et ceux qui ne l’aimaient guère ; tous se voulaient citoyens du monde en recevant les étrangers qui demandaient asile Tous voulaient le partage, la solidarité, la fraternité des races et des religions. Fini le chauvinisme ou le faux patriotisme ; nous irons tous à Calais pour accueillir dignement la jeunesse du monde !

     

    Français de courte mémoire, souviens-toi que tes parents ou grands parents de Calais et de tout le Nord, en situation d’exode massif, ont trouvé refuge, réconfort et abri chez les Français du Sud par milliers au printemps de 1940. Faut-il gommer aussi les centaines de milliers de réfugiés, les déplacements massifs et violents que nous avons suscités lors de guerres coloniales dans les pays limitrophes - Signé Un Français de Toulouse qui a participé aux deux : l’accueil de nos compatriotes en détresse et le nettoyage des indigènes.... avec la force de l’armée et la bénédiction déjà des pouvoirs socialistes. Merci à Guy Mollet, Lacoste, Lejeune... qui doivent exulter là-haut de leur digne successeur : notre Caseneuve, qui, en guise de mémoire, à une case vide) A proportion démographique relative d’époque, les USA ont accueilli le même nombre de migrants européens et asiatiques, en soixante dix ans : 50 millions qui ont vivifié, régénéré, dynamisé et construit l’Amérique dans un melting pot réussi quand les Noirs du sud les ont rejoints. (Une seule compagnie de 1873 à 1934 a transporté plus de 2 millions de migrants d’Anvers à New-York)

    Alors oui ! Saisissons cette immense chance de rénover l’Europe, de la rajeunir et ensemble construisons, un siècle après, un autre grand continent ouvert et fraternel, grâce à ces arrivées de jeunes dynamiques, travailleurs et résolus et puis appelons-le de façon méritée : Les Etats-Unis d’Europe

    Voir un des deniers livres témoignage, très documenté et travaillé : Sept jours à Calais de Eric Chabauty, Pierre Freyburger, et photos de Luc Georges (collection Les portes de l’Europe), Médiapop Editions , 2015


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :